POINT G, le webmag qui vous titille
Comme toujours - Votre site internet sur mesure
MONSIEUR OBJECTIF ET TOUTE SON ÉQUIPE ONT LE PLAISIR DE VOUS ACCUEILLIR DANS UN ESPACE DÉDIÉ AU BON GOUT, A LA DEMI-MESURE ET… A L’OBJECTIVITÉ.
Mohamed Ali, champion du monde

Mohamed Ali, champion du monde
Jonah Winter, François Roca
Editions Albin Michel

S’adressant à un jeune public, ce livre aurait-il pu s’appeler « La boxe expliquée à ma fille » ? Eh bien non, car même si le noble art du bourre-pif et son univers servent bien de toile de fond à cette histoire, le propos de cet ouvrage est tout autre. Mohamed Ali, poid lourd, mettait des peignées, administrait des roustes, filait des corrections, on est d’accord. Et encore, le faisait-il avec classe, l’auteur rappelle qu’il « dansait littérallement sur le ring ». Mais c’est moins Ali le boxeur que l’homme engagé qui retient l’attention. En effet, ses combats hors du ring contre le racisme et le gouvernement qui veut l’envoyer au Viet-Nam, sa lutte pour la fierté du peuple noir américain, ont peut-être été les plus magistraux… François Roca, avec son style pictural bien connu, se coltine le mythe et nous ravit encore une fois. Les Américains qui ont commandé le livre ne s’y sont pas trompés, ses influences américaines collent à merveille au récit. On pense aux ambiances d’Hopper, aux illustrations de Norman Rockwell pour le côté « pris sur le vif » mais aussi à la peinture naïve. Le travail sur les lumières est incroyable, on a envie de rentrer dans l’illustration, de porter Ali et de crier : « Roca, you are the greatest ! »
Laurent Assuid

Publié le mardi 3 juin 2008

Répondre à cet article